Logiciels et systèmes complexes en Val d'Oise

media24971

media25031

La filière Logiciels et systèmes complexes touche les domaines de la conception, la réalisation et de la maîtrise des systèmes de mesure et instrumentation pour les applications suivantes : les télécommunications, l’automobile, la sécurité et la défense.

carre Sur le territoire du Val d’Oise, de nombreux groupes industriels dont les membres emblématiques du pôle System@tic Paris Région tels Sagem Groupe SAFRAN, leader mondial en capteurs biométriques, et Thalès, géant de l’électronique, exercent leurs activités dans ces domaines. Ils sont environnés d’un tissu dense de PME-PMI spécialisées dans la microélectronique.

Atouts sécurité
carre Au sein des applications de cette filière, le Val d’Oise possède des atouts majeurs en matière de sécurité et de sûreté. Parmi les dix premiers opérateurs de sécurité, huit sont des filiales de groupes internationaux présents dans le Val d’Oise, comme le Suédois Securitas, les Américains Brink’s contrôle sécurité, Chubb Sécurité, Silliker, Tyco Electronics, Autoliv Electronics.

Le marché de la sécurité et de la gestion des risques est en croissance constante depuis quelques années (+ 30% par an pour le seul secteur de la sécurité informatique). Il a vu son volume croître depuis les attentats du 11 septembre 2001 qui ont servi de signal d’alarme à de nombreuses entreprises cherchant désormais à mieux protéger leur personnel, leurs sites et systèmes informatiques.
Et les innovations technologiques sont nombreuses dans ce domaine de la sécurité, comme l’illustrent les projets PFC1, SIC2 et Mobi SIC3 menés par Sagem Défense Sécurité au sein du pôle System@tic Paris Région avec ses partenaires dont Thalès (cf. page 4). Parmi celles-ci, citons le nouveau défi relevé par Sagem Groupe SAFRAN : l’utilisation de la multibiométrie (reconnaissance faciale, d‘empreintes 

« Dans la filière sécurité, la complémentarité entre la R&D du territoire appliquée à une entreprise utilisatrice, comme Aéroports de Paris pour la sécurisation de l’aéroport international de Roissy Charles-de-Gaulle, est exemplaire ».

 


media25013

digitales et d’iris) qui permet de lutter contre l’usurpation d’identité. Mais aussi d’autres challenges relevés par des PME comme les Ateliers Laumonier, en Val d’Oise qui développent des systèmes de mesures, de commandes de contrôle et de communications basés sur des architectures utilisant des microcontrôleurs. Groupes industriels et PME-PMI de la filière travaillent en partenariat étroit avec les laboratoires publics du département.

Quatre établissements d’enseignement supérieur valdoisiens sont concentrés sur les métiers de la filière Logiciels et systèmes complexes : l’Université de Cergy-Pontoise et les trois laboratoires de recherche de l’ENSEA, l’EISTI et l’EPMI.

1 PFC : Plateforme de Confiance
2 SIC : Sécurisation des Infrastructures Critiques
3 : MOBISIC : Gestion de crise pour la Sécurisation des Infrastructures Critiques 

 

 

 

media25001


Le CEEVO soutient la promotion d’un certain nombre de filières d’excellence stratégiques pour le Val d’Oise. Il accompagne les réseaux d’entreprises performantes impliquées dans ces secteurs d’activités et inscrites, pour la plupart, dans la dynamique des pôles de compétitivité.

Réseau Mesure Val d’OisE (RMVO)
carre Le RMVO, labellisé Système Productif Local par la DIACT (Délégation à l’Aménagement et à la Compétitivité du Territoire) a pour principal objectif le développement des entreprises du secteur de la mesure et de l’instrumentation dans tous les domaines, implantées dans le département. Les actions engagées par ce réseau visent à :

  • une veille stratégique, bénéficiant à l’ensemble des entreprises du secteur concernées par la fabrication d’instruments de mesure et de contrôle scientifiques et techniques ;

  • des actions collectives, notamment dans la métrologie pour la représentation sur des salons d’affaires en France et à l’étranger ; comme, par exemple, la présence au salon « Mesure Expo » chaque année à Paris ;

  • une collaboration avec l’enseignement supérieur, et notamment l’Université de Cergy-Pontoise qui propose déjà des formations relatives aux métiers de l’instrumentation et de la mesure (licence professionnelle) ;

  • l’accès à un site Internet, permettant la valorisation des entreprises adhérentes et la promotion du réseau.

www.rmvo.com

Rencontre annuelle chercheurs/entreprises
carre Dans le cadre des actions de rapprochement des établissements d’enseignement supérieur avec les PME-PMI du département, développées par le CESE 95 (Carrefour Enseignement Supérieur / Entreprises du Val d’Oise), le CEEVO s’implique fortement chaque année dans la Semaine de la Recherche et de l’Innovation en Val d’Oise. Celle-ci propose, sur le territoire, de nombreuses manifestations : conférences, visites d’usines, d’entreprises et de laboratoires de recherche, rendez-vous d’affaires, etc. Gratuite et ouverte à tous, cette manifestation donne l’occasion de découvrir certaines entreprises et laboratoires de la filière Systèmes et logiciels complexes et projets du pôle de compétitivité System@tic Paris Région.
Une des dernières éditions axée sur les pôles de compétitivité a permis aux participants de découvrir, au travers de deux conférences, différents outils technologiques de gestion des risques présentés par l’EISTI et l’application à la logistique et à la gestion de production des systèmes complexes et intelligents présentée par l’équipe de chercheurs « ETIS » commune à l’ENSEA, l’UCP et le CNRS.

QUELQUES ENTREPRISES DE RÉFÉRENCE EN VAL D’OISE
SAGEM et ses deux centres de r&d - Sagem Télécommunications à Cergy-Pontoise (800 chercheurs et techniciens)
ATELIERS LAUMONIER
AUTOLIV ELECTRONICS
CHUBB SECURITE
DASSAULT
EADS - Seca, spécialisée dans la maintenance de moteurs d’avion
JOHNSON CONTROLS
Sagem Groupe SAFRAN,
THALÈS
SECURITAS
SILLIKER
TYCO ELECTRONICS
TYGA TECHNOLOGIES 

media24995

Recherche et enseignement supérieur :

  • UCP : Université de Cergy-Pontoise

  • ENSEA : École Nationale Supérieure de l’Électronique et de ses Applications

  • EISTI : École Internationale des Sciences du Traitement de l’Information

  • EPMI : École d’Électricité, de Production et des Méthodes Industrielles

  • ESSEC : École Supérieure de Sciences Économiques et Commerciales

  • ITIN : École Supérieure d’Informatique, réseaux et télécoms

  • Institut Polytechnique Saint-Louis

Laboratoires publics :

  • ETIS (ENSEA-UCP-CNRS) : Équipe Traitement des Images et du Signal

  • ECIME (ENSEA-UCP) : Équipe Circuits Instrumentation de Modélisation Électronique

  • ECS (ENSEA) : Équipe Commande des Systèmes

  • ESTI : équipes de recherche EARLY et LAPI

  • ITIN : centre de recherche et d’innovation

Laboratoires privés :
  • AUTOLIV (systèmes de sécurité)

  • ERICSSON (téléphonie 3G-4G)

  • JOHNSON CONTROLS (systèmes embarqués)

  • VALEO (systèmes de contrôle moteurs)

  • Sagem Groupe SAFRAN (défense sécurité)

  • Dassault Aviation (systèmes)

  • THALÈS Simulation (contrôles sécurité)

Dassault Systèmes est impliqué dans le pôle System@tic Paris Région pour lequel il mène des travaux sur les chaînes d’assemblage et les lignes d’usinage mécanique au travers d’un projet nommé « usine numérique ». L’outil Catia permet de développer la fabrication d’un avion par des logiciels de dessin qui vont jusqu’à programmer la commande des machines outils destinée à fabriquer les pièces.

media24989 

media24977
Pour consolider sa position dans une économie mondiale de plus en plus concurrentielle, la France a créé des pôles de compétitivité mondiaux, à « vocation mondiale » ou nationaux. Destinés à rapprocher les entreprises, centres de recherches et organismes de formation pour mutualiser les compétences, ils s’inscrivent dans une politique industrielle déjà développée par ses voisins allemands et italiens. Chaque pôle ancré dans le Val d’Oise donne au territoire une dimension économique internationale.

carre Aéronautique, santé, technologies de l’information et de la communication, transport, énergie, finance La liste des 71 pôles labellisés par le CIADT (Comité Interministériel pour l’Aménagement et le Développement du Territoire) couvre les principaux secteurs d’activité et tout le territoire français.
Soutenus financièrement par l’État, les projets initiés au sein des pôles peuvent également ouvrir à des exonérations fiscales et des allègements des charges sociales. Les collectivités locales peuvent, de plus, proposer des exonérations de taxes locales.

6 pôles de compétitivité dans le Val d’Oise
carre Parmi les pôles de compétitivité mondiaux ou à vocation mondiale, six d’entre eux impliquent directement les entreprises du Val d’Oise : ASTech Paris Région,Cap Digital Paris Région, Finance Innovation, Medicen Paris Région, Mov’eo et System@tic Paris Région.

L’obtention du label « Pôle de compétitivité » a des conséquences immédiates pour le département. Il valorise son image de marque et la notoriété de ses entreprises, établissements universitaires et de recherche.


media25007 

media25019

System@tic Paris Région (pôle de compétitivité mondiale) opère dans la maîtrise des technologies clés (optique, électronique et logiciel) et des systèmes complexes pour quatre marchés applicatifs : les télécoms, l’automobile et le transport, la sécurité et la défense et dans les outils de conception et de développement des systèmes.

carre Parmi les entreprises impliquées dans le pôle de compétitivité, 50% sont des PME et trois des groupes industriels acteurs du pôle sont implantés dans le Val d’Oise (Sagem, Dassault et Thalès). Près de 2 300 chercheurs privés du département travaillent sur ces thématiques. Les laboratoires publics valdoisiens sont également de la partie : ETIS1, ECIME2, SUPMECA3, SATIE4). Ce secteur est particulièrement stratégique pour le Val d’Oise car il est à la croisée de nombreux domaines d’excellence du département comme l’industrie automobile ou l’aéronautique.
Plusieurs projets collaboratifs du pôle System@tic Paris Région sont ancrés dans le Val d’Oise parmi lesquels :

  • Ter@ops avec le laboratoire ETIS (UCP/CNRS/ENSEA),

  • URC avec l’Université de Cergy-Pontoise,

  • PFC (Plate-formes de confiance) avec SAGEM Défense Sécurité, dans le cadre du marché applicatif sécurité & défense. Le projet PFC est complété par les projets SIC et MOBISIC pour la sécurisation des infrastructures critiques et la gestion de crise des événements grand public.

Open source : des partenaires en Val d’Oise 

carre Sur le thème des logiciels libres, le projet Open source est intégré au pôle System@tic Paris Région. 80 PME ont adhéré dès l’origine au projet ainsi que des grandes écoles ou éditeurs tels que Unilog, IBM, Cap Gemini Les perspectives de croissance des logiciels libres représentent plus de 40% par an. En France, le marché est estimé à 3 milliards d’euros d’ici à 2010. Open source permet à l’Île-de-France et à ses 400 sociétés spécialisées de devenir une véritable Open Source Valley, « le poumon économique, scientifique et académique du logiciel libre en Europe ». Les établissements d’enseignement supérieur du Val d’Oise (ESSEC, EISTI, ITIN) se sont immédiatement positionnés en partenaires de la démarche ainsi que plusieurs PME-PMI du secteur des logiciels implantées dans le Val d’Oise.

1 Etis : Équipe Traitement des Images et du Signal
2 Ecime : Équipe Circuit Instrumentation et Modélisation Électronique de l’Ensea
3 Supmeca : Institut Supérieur de Mécanique de Paris
4 Satie : Systèmes et Applications des Technologies de l’Information et de l’Énergie

media25025

Les défis de Sagem Défense Sécurité dans le pôle System@tic Paris Région 

PFC pour protéger les secrets diplomatiques et la vie privée

Le projet PFC (Plateforme de confiance) est né de la difficulté à proposer des postes bureautiques qui puissent à la fois :

  • traiter des informations d’un haut niveau de sécurité,

  • avoir une interaction la plus large possible avec l’extérieur. L’exemple-type est celui de l’ambassadeur qui souhaite, du même poste informatique, se connecter sur Google et envoyer des télégrammes diplomatiques confidentiels. L’objectif visé par PFC est donc de conjuguer la fiabilité en terme de sécurité des postes informatiques et des serveurs. Pour cela, on « encapsule » le système d’exploitation (Windows, Linux) par un système d’exploitation maîtrisé qui jouera le rôle d’une enceinte de confiance pour garantir la protection de données et celle des accès aux réseaux. De nombreuses applications y compris d’ordre privé comme le secret d’un dossier médical sont concernées par ce projet.

    SIC (Sécurisation des Infrastructures Critiques) pour tous
    SIC est un projet qui vise à la Sécurisation des Infrastructures dites « Critiques » comme celles qui assurent le fonctionnement des transports publics (aéroports, gares, etc..), des infrastructures de santé et de tout ce qui garantit la pérennité des éléments essentiels à la vie (eau, santé, électricité, télécommunications). Le projet SIC est centré sur la mise au point de systèmes et de capteurs qui permettent de gérer au mieux les crises dans tous les lieux

susceptibles d’accueillir des foules de personnes. Un groupe
de chercheurs de Sagem à Cergy-Pontoise a déjà testé des applications telles que la vidéosurveillance et le contrôle d’accès par biométrie.
MOBI SIC, en relation étroite avec le projet SIC, tente de définir le « poste de commandement idéal » qu’il aurait fallu avoir pour gérer le « 11 septembre 2001 » ou qui devrait être opérationnel quand un stade chargé de monde s’effondre en plein match ou qu’une usine explose. Comment communiquer, vers qui ? Quels acteurs doivent opérer ? MOBI SIC vise à créer un système mobile, modulaire et rapidement déployable pour sécuriser des événements ponctuels ou intervenir sur des crises locales. Ce sont les solutions qu’essayent de mettre au point les chercheurs de MOBI SIC dans leurs laboratoires pour devancer la meilleure gestion de crise possible face à l’imprévu.


« Ce secteur des systèmes et logiciels libres est particulièrement stratégique pour le Val d’Oise car il est à la croisée de domaines d’excellence du département comme les procédés industriels liés à la sécurité (biométrie, etc.), à l’automobile et à la sous-traitance aéronautique ».

Partagez cet article sur les réseaux sociaux >>

Lettre d'informations

Abonnez-vous à notre lettre économique mensuelle : des informations pratiques sur le Val d'Oise et ses entreprises.

Abonnement magazines

Pour recevoir gratuitement le magazine économique et/ou les cahiers technologiques. Accéder au formulaire.


Rester connecté au Ceevo :
    

Prochain Apéritif Contact

"PME-PMI : Comment développer l'excellence opérationnelle et l'amélioration continue dans l'entreprise ?"

Conseil départemental du Val d’Oise - 2 avenue du Parc - Bâtiment F - 3ème étage - CERGY

Contacts

2, avenue du Parc - CS 20201 Cergy
95032 CERGY-PONTOISE cedex France
 This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
 +33 (0) 1 34 25 32 42
  ++33 (0) 1 34 25 32 20

Tous les bureaux du Ceevo