Alimentation : Interventions du CEEVO à la réunion d'échanges avec Benoît Juster, Directeur Exécutif de la Semmaris (Rungis Marché International) organisée à l'initiative de la Chambre de Commerce et d'Industrie départementale du Val-d'Oise

benoitjuster

Le CEEVO, l'Agence de Développement et d'Attractivité des territoires du Val d'Oise, a participé le 1er septembre dernier, à l'invitation de Pierre Kuchly, Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie départementale du Val-d'Oise, à la réunion d'échanges avec Benoît Juster, Directeur Exécutif de la Semmaris (Rungis Marché International) pour présenter le projet Agoralim qui vise la création d'un pôle d'excellence pour l'alimentation durable, dans le Val-d'Oise.

L'occasion pour Benoit Juster de rappeler qu'Agoralim est un projet de territoire dans le nord de l’Ile de France, dans le Val-d'Oise, en réponse à 3 enjeux principaux : les attentes des consommateurs pour une meilleure alimentation, la sécurité de l'approvisionnement alimentaire de l'Île-de-France face à une demande en hausse, et le défi environnemental lié à la logistique.

L'opportunité également, dans ce contexte, de préciser que la qualité du lien entre production et distribution des produits alimentaires est plus que jamais un facteur clé pour garantir un approvisionnement alimentaire durable des populations franciliennes. Pour apporter une réponse adaptée à ces enjeux, la Semmaris porte donc le projet Agoralim, complémentaire au Marché de Rungis. Elle souhaite co-construire ce projet avec les acteurs des territoires et les différentes parties prenantes afin d’initier une dynamique territoriale nouvelle et développer un écosystème local. L’ambition est de faire d’Agoralim un pôle d’excellence alimentaire à tous les niveaux : agriculture, alimentaire, logistique... Le projet prévoit également d’intégrer une dimension prospective afin d’anticiper les tendances qui transforment la chaîne alimentaire et d’y répondre par de nouveaux services et modèles économiques. Agoralim est un projet totalement inédit qui doit permettre d’inventer d’un nouveau modèle pour une alimentation durable en Ile-de-France. C'est l’un des piliers du Plan Val-d’Oise présenté par le Premier ministre le 7 mai 2021.

La rencontre et les échanges entre Benoît Juster et les acteurs du développement économique, les élus et les représentants des territoires du Val-d'Oise ont permis d'expliquer que la Semmaris souhaite associer tous les acteurs du terrain (personnes morales comme particuliers) qui disposent d’une connaissance fine des besoins et enjeux locaux à la réflexion globale sur le projet Agoralim. Il s'agit d'un projet territorial innovant pour répondre aux évolutions des habitudes et besoins de consommation ainsi qu’aux préoccupations environnementales.

La reunion à été l'occasion de souligner que cet "appel à idées" constitue la première traduction concrète de la volonté de la Semmaris de co-construire le projet Agoralim et d’identifier les propositions et qu'il sera suivie par d’autres étapes de dialogue et de concertation avec les parties prenantes et les citoyens. Pour les acteurs et parties prenantes du territoire, cet appel à idées est donc l’opportunité, en partageant leurs idées, de participer à la définition du projet et éventuellement d’en devenir partenaire.

Enfin, il a été indiqué que tous les acteurs – personnes morales (associations, entreprises, collectivités territoriales, ...) comme particuliers – sont invités à participer à cette dynamique en transmettant en ligne toutes les idées autour d'un tel projet, avant la fin du mois de septembre sur le site internet dédié à cette opération.

www.agoralim.fr

Partagez cet article sur les réseaux sociaux >>