La filière Caoutchouc et Polymères en Val d'Oise

media48778

media48755

Riches d’une concentration d’entreprises et de laboratoires de recherche spécialisés dans la mobilité embarquée et les software mobiles, le Val d’Oise et son agglomération préfecture, Cergy-Pontoise, accueillent un cluster télécom unique en Europe, siège de la Mobile Alley et développent des plates-formes technologiques dans le cadre du Centre de l’Intelligence Embarquée.

La transformation du caoutchouc et des polymères
carre La France est le deuxième producteur européen de pneumatiques et de pièces techniques en caoutchouc derrière l’Allemagne et devant l’Espagne et l’Italie. Le Val d’Oise s’est particulièrement impliqué dans l’évolution de cette filière. Les grands donneurs d’ordre et les PME sous-traitantes implantées dans le département couvrent en effet plusieurs domaines de la filière Caoutchouc et Polymères, dont celui de la transformation qui inclut les pneumatiques et le caoutchouc industriel et regroupe des produits finis destinés aux entreprises (tuyaux, joints, courroies) ou aux particuliers (gants, bottes, tétines). Le système comprend également les fournisseurs, producteurs de matières premières, fabricants de moules ou encore des entreprises positionnées sur le marché de la valorisation des déchets.

Parmi les entreprises de renom installées dans le Val d’Oise, citons Hutchinson à Persan, Le Joint Français (filiale du groupe Hutchinson) à Bezons ou 3M France à Cergy. Notons aussi la présence d’Axson, Electra Unic Industrie, Lisi Automotive Rapid, Cooper Standard Automotive France, Stelmi ou Griffine Enduction au sein du département. Toutes ces entreprises implantées dans le Val d’Oise agissent à la fois sur la commercialisation, la production mais aussi au niveau de la R&D et la fabrication de produits novateurs.
L’Université de Cergy Pontoise s’inscrit parfaitement dans cette dynamique et propose déjà de nombreuses formations liées à la filière aux côtés de grandes écoles telles que l’EBI (École de Biologie Industrielle). Elles agissent en véritables partenaires auprès des entreprises valdoisiennes du secteur, concentrées sur l’attaque de nouveaux marchés et le développement de nouveaux produits.

 

 media48773

«Nos clients nous ont transféré leur développement technologique. Ils nous soumettent leur problème et on leur trouve la solution. C’est devenu ça, notre métier».
François Souchet, directeur général de la Division “Mastics, adhésifs et profilés” d’Hutchinson.


media48810

carre (suite de la page 1)
Cette R&D est renforcée par la présence du pôle de compétitivité Elastopôle, dont le périmètre d’action englobe le département du Val d’Oise et dont l’objectif est de dynamiser la filière par la mise en place

d’une plate-forme de partage de connaissances et de moyens.
Fort de cet enjeu économique, le CEEVO (Comité d’Expansion Économique du Val d’Oise) a réalisé une étude dont l’objectif est d’évaluer la situation et les perspectives de

développement de la filière Caoutchouc et Polymères dans le département afin d’optimiser ses conditions d’accompagnement et de structuration.

media48798

media48804

Le Comité d’Expansion Économique du Val d’Oise (CEEVO) assure la promotion de plusieurs filières d’excellence stratégiques pour le Val d’Oise.
Il accompagne les réseaux d’entreprises performantes impliquées dans ces secteurs d’activité et inscrites, pour la plupart, dans la dynamique des pôles de 
compétitivité.

media48773


QUELQUES ENTREPRISES
DE RÉFÉRENCE EN VAL D’OISE

3M France - produits abrasifs, Cergy
CHEVALIER Caoutchouc - transformation du caoutchouc, Argenteuil
CLERET Caoutchouc - pièces techniques, Argenteuil COOPER STANDARD AUTOMOTIVE - équipementier automobile, Argenteuil
HUTCHINSON - pièces caoutchouc, Persan
LE JOINT FRANÇAIS - isolants et vitrages pour transports, revêtements et encapsulants pour l’aéronautique, Bezons
LE CAOUTAOUTCHOUC d’ARGENTEUIL - pièces de caoutchouc, Argenteuil
SEMPERTRANS France - bandes transporteuses en caoutchouc, Argenteuil
SILCOMP - commerce de gros, Argenteuil
TERCAP - transformation du caoutchouc, Seraincourt
RACLOT INDUSTRIES - Brignancourt
VELO X - commerce de gros, Argenteuil
ELECTRA UNIC INDUSTRIE - pièces caoutchouc, Pontoise
SAUER France - rouleaux pour l’imprimerie, Goussainville

Le Réseau Mesure Val d’Oise (RMVO)
carre Le RMVO, labellisé Système Productif Local par la DIACT (Délégation à l’Aménagement et à la Compétitivité du Territoire), a pour principal objectif le développement des entreprises du secteur de la mesure et de l’instrumentation dans tous les domaines, implantées dans le Val d’Oise. Les actions engagées par ce réseau visent à : mener une veille stratégique, bénéficiant à l’ensemble des entreprises du secteur concernées par la fabrication d’instruments de mesure et de contrôles scientifiques et techniques ; organiser des actions collectives, notamment dans la métrologie pour la représentation sur des salons d’affaires en France et à l’étranger ; comme, par exemple, la présence sur le salon “ Mesure Expo ” chaque année à Paris ; créer une collaboration avec l’enseignement supérieur, et notamment l’Université de Cergy-Pontoise qui propose déjà des formations relatives aux métiers de l’instrumentation et de la mesure (licence professionnelle) ; animer l’accès à un site Internet assurant la valorisation des entreprises adhérentes et la promotion du réseau.
www.rmvo.com

Rencontre annuelle chercheurs/entreprises
carre 
Dans le cadre des actions de rapprochement des établissements d’enseignement supérieur avec les PME-PMI du département, développées par le CESE 95, (Carrefour Enseignement Supérieur/Entreprises du Val d’Oise), le CEEVO s’implique fortement chaque année dans la Semaine de la Recherche et de l’Innovation en Val d’Oise.

Celle-ci propose pendant cinq jours, en avril-mai, sur le territoire du Val d’Oise, de nom-breuses manifestations : conférences, visites d’usines, d’entreprises et de laboratoires de recherche, rendez-vous d’affaires Gratuite et ouverte à tous, cette mani-festation donne l’occasion de découvrir certaines entreprises et laboratoires du territoire tels ceux de la filière caoutchouc et polymères, ainsi que certains projets des 8 pôles de compétitivité dans lesquels le Val d’Oise est impliqué tel le pôle Elastopôle.
www.sri-valdoise.fr

 

media48816

media48773

Recherche et enseignement supérieur : Les centres de formation Université de Cergy-Pontoise (UFR “ Sciences et Techniques ”) :

- Département biologie : licence professionnelle biotechnologies (spécialité production et diagnostique) ;
Master en biochimie des matériaux du vivant ;
Master matière organisée et systèmes vivants.
- Département chimie : licence professionnelle de formation industrielle ;
Master en chimie fine, polymères, analyse ;
Master contrôle et qualité ;
Master technique avancée en société de matériaux ; doctorat de chimie ; doctorat mécanique des fluides.

École de Biologie Industrielle(EBI) : diplôme d’ingénieur en biologie industrielle et Master of Business Engineering en Assurance Qualité et Validation Process.

ATOMER propose des prestations de formation continue pour les salariés dans le domaine de la chimie et des polymères.
Mail :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
"> atomer_technopole@
yahoo.fr

Tél: +33(0)1 39 84 15 87
ATOMER - 13 rue de la Coque - 95410 Groslay - France

Les laboratoires de recherche liés au domaine du Caoutchouc et des Polymères dans le Val d’Oise
L’Université de Cergy-Pontoise abrite 4

laboratoires dans la filière Caoutchouc et Polymères dans le Val d’Oise :
- LPPI (Laboratoire de Physico-Chimie des Polymères et Interfaces), spécialisé dans l’élaboration de matériaux à base de polymères conducteurs ou isolants.
- LPMS (Laboratoire de Physique des Matériaux et des Surfaces).
-ERRMECe (Équipe de Recherche sur les Relations Matrices Extracellulaires/Cellules).
- SOSCO (Synthèse Organique Sélective et Chimie Organo-métallique). Cette unité de recherche, mise en place par l’Université de Cergy-Pontoise, l’ESCOM et le CNRS,

est composée de trois équipes de chercheurs spécialisés en chimie organométallique appliquée de synthèse organique.

ELASTOPOLE ET DEFI PME CAOUTCHOUC

Dès janvier 2009, les organisations profession-nelles du secteur du caoutchouc ont décidé de se mobiliser dans le cadre de l’appel à projets “ Capital humain, gagner en compétences pour gagner en compétitivité ” lancé par le ministère de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi.
Le projet est conduit par Elastopôle, en partenariat avec UCAPLAST (Union des syndicats des PME du Caoutchouc et de la Plasturgie) et le SNCP (Syndicat National du Caoutchouc et des Polymères). Sa vocation? Accompagner les PME du territoire national, et en particulier celles du Val d’Oise afin d’anticiper l’évolution de leurs activités d’investir en capital humain, de les aider dans leur problématique de départs en retraite et de recrutement, et de développer ainsi leur compétitivité par le biais de diagnostics des emplois et des compétences.

Partenaires de l’opération :

Elastopôle : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.elastopole.fr

SNCP : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.lecaoutchouc.com

UCAPLAST : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.ucaplast.fr


media48828

 Huit pôles de compétitivité intègrent le Val d’Oise, dont Elastopôle labellisé le 5 juillet 2007 par le Comité Interministériel d’Aménagement et de Compétitivité duTerritoire. Elastopôle regroupe des entreprises, des laboratoires et des organismes de formation du secteur Caoutchouc et Polymères implantés dans le Val d’Oise. Son objectif est de favoriser l’activité et l’emploi en dynamisant l’innovation technologique et en créant des synergies positives entre les acteurs de la filière.

 

LE PÔLE DE COMPÉTITIVITÉ Elastopôle

media48834Elastopôle regroupe déjà 70 adhérents, parmi lesquels des groupes internationaux leaders mondiaux dans le domaine du pneumatique et du caoutchouc industriel, un réseau de PME au savoir industriel reconnu et des laboratoires publics ou privés (plus de 3 500 chercheurs) installés, entre autres, dans le Val d’Oise mais aussi en régions Centre, Auvergne, Pays de Loire et Île-de-France. Ce pôle de compétitivité s’appuie sur de nombreux acteurs franciliens, dont le Centre Français du Caoutchouc et des Polymères qui regroupe le Syndicat National du Caoutchouc et des Polymères, le laboratoire de Recherche et de Contrôle du Caoutchouc et des Plastiques (LRCCP), l’Institut de Formation du Caoutchouc (IFOCA) et l’Université de Cergy-Pontoise. Sa finalité est d’enrichir l’offre produit/services des entreprises en renforçant leurs atouts concurrentiels par des pratiques nouvelles de R&D et d’industrialisation. Pour mener à bien cette mission, les projets de recherche du pôle sont construits autour de trois grandes thématiques auxquelles adhèrent les acteurs implantés dans le Val d’Oise : les métiers (matériaux, conception, process de fabrication et produits innovants), l’environnement et l’énergie, l’économie et le social. L’efficacité du pôle est basée sur la mise en place d’une synergie Industrie/Recherche/Formation déjà très opérationnelle dans le Val d’Oise, qui devrait permettre à Elastopôle d’être reconnu comme modèle de compétitivité internationale.

 media48773

«Le Val d’Oise est le département le plus représentatif de l’Île-de-France en ce qui concerne la transformation du caoutchouc».
Bruno Marostegan, directeur du pôle.


media48864

media48846

Hutchinson, un leader mondial doublement implanté dans le département

media48852Le groupe Hutchinson est le leader mondial du caoutchouc industriel avec 3,1 milliards d’E de CA en 2008, 27 500 collaborateurs dans 118 sites et 26 pays. Il se déploie sur tous les marchés porteurs dans les activités Automobile, Aérospace Industrie et Grand Public.
L’origine de l’implantation d’Hutchinson en France remonte à la création en 1853 de la marque Aigle qui fabriquait des bottines en caoutchouc à Montargis. Hutchinson fait aujourd’hui partie de la branche TOTAL Chimie. Dans le Val d’Oise, le groupe est présent à travers une filiale Hutchinson à Persan et à travers Le Joint Français à Bezons. Le Joint Français, spécialisé à l’origine dans la fabrication de joints toriques, filiale du groupe rachetée en 1987, rassemble 500 personnes à Bezons pour un CA de 130 M d’€. La Division “ Mastics, adhésifs et profilés ” développe trois familles de produits hautement technologiques et réalise :
- pour l’aéronautique : de nouveaux mastics qui renforcent l’étanchéité
des pièces d’avion utilisées sur tous les modèles de l’aviation civile d’Airbus, Boeing, Dassault, Embraer, EADS et de l’aviation militaire, et des produits

pour l’isolation phonique des cabines,
- pour l’automobile : des mastics pour le collage des pare-brises et pour le renforcement de la structure,
- pour la construction : des mastics pour le double vitrage et pour l’isolation incendie dans le bâtiment.
“ Le développement de ce type de produit devient de plus en plus pointu", commente François Souchet, Directeur général de la Division “ Mastics, adhésifs et profilés” et directeur des 4 usines du Joint Français (3 en France et une à Shanghai), car nous devons développer de nouveaux produits et applications correspondant aux besoins toujours croissants de nos clients.

media48858

media48870


media48876 

 

 

 

 

CHEVALIER et CLERET : DANS LE VAL d’OISE DEPUIS 90 ANS

media48852

Il faut remonter à 1925 pour trouver l’origine de l’ancienne PME valdoisienne Chevalier qui fabriquait des ceintures orthopédiques qu’elle livrait dans le monde entier ! Beaucoup plus tard, en 2001, Jean-Marc Oudot et ses associés prennent le contrôle de Chevalier, restée très performante sur le segment de l’injection et du moulage des silicones pour des petites pièces techniques d’étanchéité et d’amortissement (miniaturisation) travaillées et souvent très ouvragées.
Peu auparavant, Chevalier avait pris le contrôle de Cléret qui fabrique des petites pièces techniques bi-matière caoutchouc-métal. Les sociétés s’adressent aux marchés de l’automobile et de l’industrie.
Avec 65 collaborateurs à Argenteuil, dans le Val d’Oise, et une filiale de 14 personnes en Roumanie, Chevalier et Cléret qui réalisent un volume de ventes d’environ  8 millions d’€ annuel souhaitent consolider leurs positions et développent une stratégie orientée vers les nouveaux marchés de la technologie du moulage dans les secteurs du médical, de la pharmacie et de l’alimentaire ainsi que de la cosmétique.
Implantés dans le Val d’Oise depuis 90 ans, Chevalier et Cléret apprécient l’accessibilité routière du département vers Roissy et la Défense et la richesse de ses réseaux. Les deux PME mettent en oeuvre une politique

de développement durable en utilisant, entre autres, des silicones conditionnées prêtes à l’emploi qui évitent déchets et manipulations à risques dans ce secteur où la fabrication “ propre ” est de rigueur.

media48858www.chevalier-cleret.com

 

media48882

 

 

pdf icone

Partagez cet article sur les réseaux sociaux >>

Lettre d'informations

Abonnez-vous à notre lettre économique mensuelle : des informations pratiques sur le Val d'Oise et ses entreprises.

Abonnement magazines

Pour recevoir gratuitement le magazine économique et/ou les cahiers technologiques. Accéder au formulaire.


Rester connecté au Ceevo :
    

Prochain Apéritif Contact

"PME-PMI : Quels accompagnements de BPI FRANCE pour les projets de développement ?"

Conseil départemental du Val d’Oise - 2 avenue du Parc - Bâtiment F - 3ème étage - CERGY

Contacts

2, avenue du Parc - CS 20201 Cergy
95032 CERGY-PONTOISE cedex France
 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 +33 (0) 1 34 25 32 42
  ++33 (0) 1 34 25 32 20

Tous les bureaux du Ceevo