Mobilité Aérienne Urbaine : "Premiers vols expérimentaux réussis pour les taxis volants à Cergy-Pontoise" (Article Les Echos)

volocoptermars2022
Source : Les Echos

Le taxi volant du constructeur allemand Volocopter a effectué son premier vol d'essai avec pilote sur l'aérodrome de Cergy-Pontoise. L'occasion d'effectuer les premières mesures sonores de cet engin, qui préfigure une nouvelle forme de mobilité urbaine.

C'est une nouvelle étape dans le développement des taxis volants . Le constructeur allemand Volocopter a effectué sa première série de vols avec pilote sur l'aérodrome de Cormeilles-en-Vexin, près de Cergy-Pontoise (Val-d'Oise), fin mars. Volocopter fait partie des quelque 30 industriels retenus dans le projet de développement de la filière des « véhicules électriques à décollage et atterrissage vertical » (VTOL), porté par le groupe ADP, la RATP et la région Île-de-France.

Pendant quatre jours, le modèle Volocopter 2X, à mi-chemin entre le drone et l'hélicoptère, s'est envolé à plusieurs reprises entre 25 et 50 mètres d'altitude. Comme le souligne Alban Negret, responsable du pôle innovation du groupe ADP, « ces tests contribuent à l'objectif de rendre possible la mise en service des futures mobilités aériennes et de révéler leurs usages », que ce soit pour le transport de personnes, la logistique ou les soins d'urgence.

Seuil d'acceptabilité du bruit

C'est tout l'objet de cette batterie de tests. Le ressenti sonore de ces engins électriques, qui voleront à une altitude comprise entre 100 et 300 mètres, est un enjeu fondamental dans leur acceptabilité sociale en zone urbaine. En effet, la question du bruit aux abords des aéroports est un point de crispation récurrent avec les riverains près de Roissy-CDG et d'Orly.

Pour vérifier si l'engin émet bien 3 à 4 fois moins de nuisance qu'un hélicoptère, comme l'avance le constructeur, une vingtaine de capteurs ont collecté les précieuses données. Ce sont les ingénieurs de la RATP qui les exploiteront avec la DGAC, Bruit Parif et Onera. « Le but est de réaliser des modélisations en milieu urbain dense afin de prédire l'impact acoustique du Vtol selon les différentes situations », indique Joran Le Nabat, ingénieur acousticien de l'entité Etudes acoustiques et vibratoires au sein de la RATP.

Le bruit émis par l'aéronef sera isolé, modélisé et intégré au milieu des autres sources sonores urbaines comme le trafic de voitures, pour ensuite tester son acceptabilité par un panel d'usagers. Ils pourront le comparer à différents bruits tels que celui d'un aspirateur, d'une rue passante ou d'un essaim d'abeilles. Les premiers résultats sont attendus d'ici à la fin de l'année.

Certification européenne

En toile de fond, l'objectif est de créer le premier seuil d'acceptabilité sonore pour ce nouveau type de mobilité urbaine. « Il n'y a pas de norme européenne sur les limites sonores autour de ces nouvelles mobilités. C'est l'objet de notre travail », précise Joran Le Nabat. Un travail d'autant plus difficile que les modèles de chaque constructeur sont très différents et émettent des bruits tout aussi divers. Cette étape est indispensable dans le processus de certification européenne en vue du transport de passagers dans les prochaines années. Dans le scénario le plus optimiste, un premier modèle pourrait être présenté dès 2024.

De l'autre côté de l'Atlantique, l'américain Joby Aviation, retenu dans l'appel à manifestation d'intérêt (AMI) sur le site de Pontoise, a d'ores et déjà réalisé une série de tests avec la Nasa en septembre dernier. Les travaux et réflexions sur la méthodologie ont été partagés avec la RATP.

Un vertiport à l'été

A l'été 2022, un terminal de passagers verra le jour sur le site de Pontoise sous la houlette de la société Skyports, afin d'étendre les tests. Bien au-delà de la simple prouesse technologique, ces engins sont perçus comme des compléments aux autres modes de mobilité urbaine. Et, en septembre, « l'objectif sera de faire cohabiter l'appareil de Volocopter dans les conditions d'un trafic aérien réel. Ce sera une étape supplémentaire dans l'optique des Jeux Olympiques de 2024 », remarque Alban Negret.

C'est l'un des projets phare du groupe ADP, car « ces nouvelles mobilités aériennes préfigurent l'aviation décarbonée de demain », appuie-t-il. Pour l'instant, deux liaisons précommerciales vont être expérimentées en Ile-de-France, entre Saint-Cyr et Issy-les-Moulineaux et entre Roissy-le Bourget et Paris.

www.lesechos.fr/pme-regions/ile-de-france/premiers-vols-experimentaux-reussis-pour-les-taxis-volants-a-cergy-pontoise-1401032

Partagez cet article sur les réseaux sociaux >>

Accès au CNER Eurada Festival d'Auvers logo made in 95  Conseil Général du Val d'Oise Région Ile de France logo Paris Region   logo Paris CDG Alliance

Lettre d'informations

Abonnez-vous à notre lettre économique mensuelle : des informations pratiques sur le Val d'Oise et ses entreprises.

Abonnement magazines

Pour recevoir gratuitement le magazine économique et/ou les cahiers technologiques. Accéder au formulaire.


Rester connecté au Ceevo :
    

Prochain Apéritif Contact

"Les outils de financement et d'assurance export : Quels atouts pour accompagner les entreprises dans leur développement à l'international ?"

Conseil départemental du Val d’Oise - 2 avenue du Parc - Bâtiment F - 3ème étage - CERGY

Contacts

2, avenue du Parc - CS 20201 Cergy
95032 CERGY-PONTOISE cedex France
 This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
 +33 (0) 1 34 25 32 42
  ++33 (0) 1 34 25 32 20

Tous les bureaux du Ceevo