Mobilité : "Depuis Pontoise, les taxis volants prêts à décoller pour les JO 2024" (Article Les Echos)

taxisvolantspretsadecoller
Source : Les Echos

Un taxi volant a effectué un vol d'essai jeudi 10 novembre depuis le premier vertiport européen tout juste inauguré à l'aérodrome de Pontoise (Val-d'Oise). Il préfigure l'expérimentation de lignes pré commerciales dans le ciel francilien pour les Jeux olympiques de Paris 2024.

L'horizon se dégage pour voir des taxis volants dans le ciel parisien aux Jeux olympiques de 2024. Ce jeudi 10 novembre, le premier vertiport européen, c'est-à-dire le terminal de ces véhicules à mi-chemin entre le drone et l'hélicoptère, a été inauguré à l'aérodrome de Pontoise (Val-d'Oise). Il préfigure une nouvelle forme de mobilité aérienne décarbonée qui va essaimer dans la région dans les prochaines années.

Dans la matinée, le taxi volant (VTOL pour véhicules électriques à décollage et atterrissage vertical) fabriqué par l'allemand Volocopter, a effectué son premier vol dans un environnement conventionnel. Pendant l'atterrissage d'un petit avion, l'appareil a décollé non loin de là, avec succès. Tout sauf un détail, dans l'optique d'obtenir la précieuse certification de l'agence européenne de sécurité aérienne (AESA), indispensable pour être autorisé à survoler le ciel francilien. « Vous aurez la même garantie de sécurité que dans un avion commercial », assure Jean-Christophe Drai, représentant France de Volocopter, qui espère obtenir le sésame début 2024.

Intégration urbaine

Cette inauguration vient ainsi parachever une année de tests sur le site cergypontain . Notamment de la mesure du bruit émis par l'engin - point clé pour son acceptabilité sociale - qui a été jugé bonne par les partenaires du projet avec un niveau d'émission de 76 décibels. « Cet engin émet 4 fois moins de bruit qu'un hélicoptère », avance Augustin de Romanet, le pdg du groupe Aéroports de Paris (ADP), très investi dans le développement de la filière naissante. En effet, au mois de mars, la RATP a piloté une campagne de mesures de l'impact sonore en vol avec le groupe ADP, Volocopter, Bruitparif, la DGAC (direction générale de l'aviation civile) et l'ONERA.

Premiers vols expérimentaux réussis pour les taxis volants à Cergy-Pontoise

Le petit bâtiment de 115m2, doté d'un service de contrôle, d'un panneau d'affichage des vols, d'une salle de travail et d'un espace restauration, est prêt à accueillir les passagers. "Avec toutes les technologies de contrôle à l'intérieur du bâtiment, cela a représenté un investissement d'un million d'euros", précise Alex Mccord, responsable du développement du vertiport de l'entreprise Skyports, qui a conçu et développé l'ouvrage avec le groupe ADP. Les 5 premiers vertiports seront aménagés pour relier les aéroports du Bourget et de Paris-CDG au quai d'Austerlitz à Paris, ainsi que de l'héliport d'Issy-les-Moulineaux à l'aérodrome de Saint-Cyr l'école.

Alternative au VTC

Le véhicule, fonctionnant à l'électricité, peut voler jusqu'à une trentaine de kilomètres. Et pour l'expérimentation prévue en 2024, une dizaine de ce modèle « Vélocity » développé par Volocopter assurera chacun entre 2 et 3 vols par heure. Côté tarif, l'ambition est de s'aligner sur les tarifs des VTC (voiture de transport avec chauffeur), soit entre 60 et 80 euros pour relier Pontoise à Paris par exemple. Dans un autre registre, le constructeur allemand prévoit de lancer un autre prototype, plus grand d'ici 2026. « Le modèle Voloregion pourra transporter 5 personnes sur des distances entre 100 et 150 km », précise Jean-Christophe Drai.
S'il n'a pas vocation à être opérationnel une fois les taxis commercialisés, le vertiport de Pontoise va continuer d'accueillir les essais des autres fabricants dans la course. En effet, avec l'entrée en matière du brésilien Eve Air Mobility, filiale d'Embraer, ce sont 7 industriels qui se sont lancés dans la fabrication du produit à l'instar de Volocopter, d'Airbus, d'Ascendance Flight Technologies, de Lilium, de Joby Aviation et de Vertical Aerospace.

Discussions avec l'AP-HP

Si l'ambition est de créer une sorte de service de VTC aérien accessible à tous à l'horizon 2030, les VTOLs pourront être amenés à remplir bien d'autres missions. L'utilisation à des fins médicales est aujourd'hui la plus avancée. En effet, des discussions ont été engagées avec l'AP-HP pour favoriser le transport de matériel biologique comme des organes, de blessés légers ou de médecins spécialisés depuis l'aéroport sanitaire du Bourget dès 2024.

Enfin, d'autres usages de type logistique ou de surveillance sont également en cours de réflexion. Augustin de Romanet propose ainsi aux Armées de se doter de tels engins pour, par exemple, surveiller des bases militaires.

www.lesechos.fr/pme-regions/ile-de-france/depuis-pontoise-les-taxis-volants-prets-a-decoller-pour-les-jo-2024-1877979

Partagez cet article sur les réseaux sociaux >>

Accès au CNER Eurada Festival d'Auvers logo made in 95  Conseil Général du Val d'Oise Région Ile de France logo Paris Region   logo Paris CDG Alliance

Lettre d'informations

Abonnez-vous à notre lettre économique mensuelle : des informations pratiques sur le Val d'Oise et ses entreprises.

Abonnement magazines

Pour recevoir gratuitement le magazine économique et/ou les cahiers technologiques. Accéder au formulaire.


Rester connecté au Ceevo :
    

Prochain Apéritif Contact

"PME-PMI : Comment réaliser une étude de marché ?"

Conseil départemental du Val d’Oise - 2 avenue du Parc - Bâtiment F - 3ème étage - CERGY

Contacts

2, avenue du Parc - CS 20201 Cergy
95032 CERGY-PONTOISE cedex France
 This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
 +33 (0) 1 34 25 32 42
  ++33 (0) 1 34 25 32 20

Tous les bureaux du Ceevo