Investissements : "Le fabricant de tissus haut de gamme Griffine veut franchir un palier" (Article Les Echos)

griffinepalier
Source : Les Echos


L'entreprise française basée à Nucourt, dans le Val-d'Oise, vient de moderniser ses lignes de production moyennement un investissement de 14 millions d'euros. Le fabricant de tissus haut de gamme part à la conquête du marché automobile allemand. Ce sont avec ses tissus haut de gamme que les sièges de certaines voitures du groupe Stellantis sont réalisés. L'entreprise Griffine, basée dans le petit village de Nucourt dans le Val-d'Oise, conçoit des tissus enduits majoritairement dédiés à l'industrie automobile mais aussi à la maroquinerie de luxe, au nautisme et à l'ameublement . L'entreprise vient d'investir 14 millions d'euros pour acquérir deux nouvelles lignes de production pour son usine.

Sur son site de 45.000 m2, la PME compte désormais six lignes d'induction et de production de 100 mètres de long ayant besoin chacune de cinq personnes pour tourner. Une voiture nécessite, par exemple, 5 mètres de tissus pour être entièrement équipée. Chaque année, cinq millions de mètres de tissus sortent de l'usine. « Ce sont des lignes hypermodernes et très performantes, nous allons pouvoir doubler la production », justifie Claude Alemany, le directeur général de l'entreprise nommé il y a seulement quatre mois.

Conquérir de nouveaux marchés

Vieille de 77 ans, l'entreprise remonte la pente après avoir été placée en redressement judiciaire en juillet dernier à la suite du désengagement des actionnaires, un fonds d'investissement suédois. « On essaye de redynamiser l'entreprise. C'est une boîte qui a un nom, qui fait du haut de gamme et qui possède un savoir-faire rare en Europe », indique Claude Alemany. L'entreprise aux 200 salariés et au chiffre d'affaires de 40 millions d'euros réalise ainsi un investissement majeur pour changer de dimension.
Alors que l'automobile représente déjà 60 % de l'activité de Griffine, les dirigeants veulent diversifier les modèles et marques de voiture qu'elle fournit. « Nous avons ouvert un bureau en Allemagne pour attaquer le marché automobile allemand comme BMW et Audi », assure le directeur général. Absente du marché depuis une dizaine d'années, c'est là-bas que Griffine espère gagner des parts. A ce jour, la PME dépend très fortement de Stellantis, qui pèse pour un peu moins de la moitié du chiffre d'affaires.

Nouveaux procédés

En parallèle, l'entreprise modifie son mode de fabrication pour suivre la tendance du marché. « On se dirige de plus en plus vers des tissus bio écoresponsables, soit des produits recyclés soit des produits bio », commente Claude Alemany. Grâce à son centre de R&D composé d'une quinzaine de chimistes, Griffine intègre dans ses textiles des extraits d'argile et de coquillage. « C'est un peu plus cher mais c'est une tendance de fond », observe-t-il.

www.lesechos.fr/pme-regions/ile-de-france/le-fabricant-de-tissus-haut-de-gamme-griffine-veut-franchir-un-palier-2105338

Partagez cet article sur les réseaux sociaux >>>

Accès au CNER Eurada Festival d'Auvers logo made in 95  Conseil Général du Val d'Oise Région Ile de France logo Paris Region   logo Paris CDG Alliance

Lettre d'informations


Abonnez-vous à notre lettre économique mensuelle : des informations pratiques sur le Val d'Oise et ses entreprises.

Abonnement magazines

Pour recevoir gratuitement le magazine économique et/ou les cahiers technologiques. Accéder au formulaire.


Rester connecté au Ceevo :
 

Prochain Apéritif Contact

"PME-PMI : Comment comprendre le modèle de l'économie circulaire et ses bénéfices ?

 

 

 

 

 

 

 

"

Conseil départemental du Val d’Oise - 2 avenue du Parc - Bâtiment F - 3ème étage - CERGY

Contacts

2, avenue du Parc - CS 20201 Cergy
95032 CERGY-PONTOISE cedex France
 This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
 +33 (0) 1 34 25 32 42

Tous les bureaux du Ceevo