Entreprises : "Val-d'Oise. Octopeek, un cluster d'experts en intelligence artificielle" (Article La Gazette du Val-d’Oise)

iStock 913071832

Spécialisée en conseil et analyse du big data et de l'intelligence artificielle, l'agence Octopeek, est installée à Enghien-les-Bains (Val-d'Oise).

Lancée en 2010, d’abord à l’incubateur de l’Essec à Cergy, puis à Garges-lès-Gonesse et à Montmagny, avant de s’installer à Enghien-les-Bains (Val-d’Oise), la startup Octopeek est en pleine croissance depuis son lancement par le duo d’ingénieurs mathématiciens, Abdelkrim Talhaoui et Mahmoud Zakaria.

Elle compte actuellement 45 salariés, pour la plupart titulaires d’un doctorat en mathématiques ou informatique, et projette d’en accueillir une dizaine d’autres.

Elle continue son expansion et a ouvert un bureau à Boston (Usa). Souhaitant s’imposer comme leader de référence dans les domaines du big data et de l’intelligence, elle va engager une levée de fonds, dans ce sens en 2021.

Parmi ses clients, elle compte des entreprises du Cac40, mais est accessible aux Pme-Pmi. Son but étant de permettre une simplification des technologies de traitement des données de tout acteur économique.

« Il arrive un moment où le cerveau humain n’arrive plus à suivre, lorsqu’un outil informatique emmagasine des milliards de données, comme les images, textes, sons.... », explique Mahmoud Zakaria, co-fondateur.

« Notre activité consiste à simplifier des tâches, en aidant des entreprises à rassembler leurs données informatiques et de les rendre lisibles, en développant l’intelligence artificielle, qui permet de gagner du temps, donc de la productivité », résume Abdelkrim Talhaoui, co-fondateur d’Octopeek.

L’outil, qu’est l’intelligence artificielle, accélère le processus de recherche dans le monde du travail, mais aussi des sciences.

« C'est Grâce à l'IA, que dans le domaine de la santé, on détecte des cancers en amont. Plus récemment, dans l'actualité de la crise sanitaire, l'intelligence artificielle a trouvé les clefs qui vont permettre d'accélérer la recherche d'un vaccin contre la Covid-19 » selon Mahmoud Zakaria, Co-fondateur d'Octopeek.

L’une des raisons pour laquelle Octopeek souhaite se positionner parmi les experts en IA, est le fait que cette technologie devrait booster l’économie mondiale.

« Ce sera 20 % de croissance du Pib pour la France, en moins de dix ans », avance l’expert.

« En 1910, l'électricité a révolutionné le monde, en 2020, l'intelligence artificielle fera de même, comme ce fut le cas à l'arrivée d'Internet », selon Abdelkrim Talhaoui, Co-fondateur d'Octopeek.

L’IA, un enjeu

L’IA est déjà présente au quotidien, à travers des moteurs de recherche, les réseaux sociaux et les objets connectés.

Sur le plan local, Octopeek s’ouvre aussi à tous secteurs de l’activité.

« Un petit commerçant qui se retrouve fermé en raison de la crise sanitaire, va devoir réinventer son activité. L’IA est l’un des outils qui va lui permettre de conserver ses clients et d’en capter d’autres. C’est l’expertise qu’Octopeek peut apporter », prend pour exemple Mahmoud Zakaria.

« Les acteurs mondiaux se focalisent sur les géants, mais c’est oublier que la masse de l’économie et à 50 % dans les Pme. C’est un secteur sur lequel nous n’hésitons pas à nous positionner », précise Mahmoud.

C’est l’une des raisons de l’implantation valdoisienne d’Octopeek, qui a préféré un immeuble d’Enghien, à une tour de La Défense. La crise sanitaire et le confinement leur ont donné raison, avec le développement du télétravail qui a vidé le quartier d’affaires de Nanterre (Hauts-de-Seine).

« Beaucoup de nos collaborateurs se sont rapprochés de nos locaux et profitent du cadre de vie de la vallée de Montmorency », souligne Mahmoud Zakaria.

Leur activité vient compléter le souhait d’Enghien-les-Bains de se placer comme un site référence du monde du numérique, avec le lab du centre des Arts et l’ouverture récente d’une école des effets spéciaux. Prochaine étape d’Octopeek, la création d’un incubateur de startup, toujours dans le domaine du big data et de l’IA.

Au G20 des jeunes entrepreneurs

La participation d’Octopeek au G20 des jeunes entrepreneurs, avec 30 autres acteurs français, avait pour but de « porter une voix française », explique Abdelkrim Talhaoui.

L’objectif était d’élaborer des recommandations en faveur de la croissance, de l’emploi et de l’innovation qui seront ensuite présentées aux chefs d’États des pays du G20. « La démarche était de venir avec des problématiques et surtout des propositions afin que le ministre de l’Économie nous entende et n’écoute pas seulement les grands patrons », espère l’expert.

« Dans ce contexte de crise sanitaire et économique mondiale que l’on appelle régulièrement « monde d’après » ou « nouvelle normalité », plus que jamais, la parole doit être donnée à ceux qui font bouger chaque jour les lignes de notre économie et, par extension de la société », souhaite Abdelkrim.

L’une des idées suggérée par Octopeek a été d’appuyer le souhait que les grands comptes retiennent des appels d’offres de Pme, et non pas seulement ceux des grandes entreprises. « Pour qu’une grande entreprise innove, elle ne peut pas se passer des petites entreprises », soutient Abdelkrim.
Octopeek irait jusqu’à soutenir un projet de loi dans ce sens.

https://actu.fr/ile-de-france/enghien-les-bains_95210/val-d-oise-octopeek-un-cluster-d-experts-en-intelligence-artificielle_37445330.html

Partagez cet article sur les réseaux sociaux >>

Lettre d'informations

Abonnez-vous à notre lettre économique mensuelle : des informations pratiques sur le Val d'Oise et ses entreprises.

Abonnement magazines

Pour recevoir gratuitement le magazine économique et/ou les cahiers technologiques. Accéder au formulaire.


Rester connecté au Ceevo :
    

Contacts

2, avenue du Parc - CS 20201 Cergy
95032 CERGY-PONTOISE cedex France
 This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
 +33 (0) 1 34 25 32 42
  ++33 (0) 1 34 25 32 20

Tous les bureaux du Ceevo